L’anorexie , définir et guérir

2012-11-16_interne_anorexie-trouble-alimentaire-big

L’anorexie… bien plus qu’un trouble alimentaire !

L’anorexie touche environ 2% des femmes, dans le monde.

On la décrit comme un mal-être qui, le plus souvent, se traduit par un refus de s’alimenter.

C’est un trouble du comportement alimentaire qui se manifeste par une restriction alimentaire parfois en alternance avec des crises de boulimie associées à des vomissements ou à une prise de laxatifs.

Parfois mortelle, il est important de la prendre en charge.

Comment reconnaitre ce trouble du comportement alimentaire ?

Quelles sont les solutions ?

Qu’est-ce que l’anorexie ?

L’anorexie mentale est un trouble pathologique lié au comportement alimentaire. Une étude a montré que neuf adolescentes sur dix sont touchées.

Ce trouble du comportement alimentaire intervient souvent peu après la puberté ou lors de profonds bouleversements. En général, plusieurs facteurs en sont la cause dont la principale serait l’obsession d’être toujours plus mince.

D’ailleurs, l’anorexie survient, le plus souvent, suite à un régime alimentaire amaigrissant. Les jeunes filles deviennent obsédées par la minceur, ce qui engendre la création d’une fausse image de leur apparence corporelle.

Tout n’est que question d’image, en effet! Celle que l’on perçoit et celle que l’on renvoie à notre entourage. Le corps est perçu par ces jeunes filles comme étant trop gros alors qu’il affiche une maigreur extrême.

Mais le symptôme pondéral traduit aussi une souffrance psychologique ou un manque de confiance en soi. Dans la majorité des cas, cette grève de l’appétit stricte est dissimulée à l’entourage afin de faire illusion le plus longtemps possible, mais elle permet également de se faire remarquer surtout lorsqu’on souffre d’un manque affectif.

Le comportement anorexique est souvent lié à une hyperactivité physique et intellectuelle, un hyper-investissement scolaire ou professionnel, une pauvreté relationnelle, ajouté à une humeur dépressive.

Comment reconnaître l’anorexie ?

La question n’est pas évidente car pour les parents il est difficile de repérer les situations à risques et de distinguer une jeune fille simplement préoccupée de garder sa ligne, d’une autre à tendance anorexique.

Le meilleur indice et le plus visible serait la perte de poids soudaine et inattendue.

Cette perte est souvent accompagnée d’autres signes pouvant inquiéter les parents comme : sauter un repas, un sentiment de tristesse constant, un repli sur soi, une irritabilité permanente…

Bref tout devient dans l’excès et l’adolescente fournit des efforts exceptionnels pour se sentir bien dans sa peau.

Comment lutter contre l’anorexie ?

En général, un suivi psychothérapique permet d’établir le dialogue.

En parallèle, un médecin généraliste suit la courbe de poids et l’état général de santé tandis qu’une diététicienne peut apporter des conseils pour aider l’adolescente à entretenir une relation saine avec la nourriture.

L’anorexique souffre d’une phobie alimentaire constante.

Les gens de son entourage peuvent l’aider pour lutter contre sa phobie en, la rassurant sur les aliments qu’elle mange et en lui offrant des conseils diététiques pour réapprendre le plaisir du goût.

L’anorexie : quels sont les risques ?

L’anorexie est une maladie grave, qui reste très difficile à soigner et n’est pas sans conséquences dangereuses sur le corps et l’esprit.

A force de ne rien manger, les mécanismes de faim et de satiété sont altérés. Très vite, l’amaigrissement devient pathologique et s’accompagne de carences nutritionnelles et d’une grande perte de poids.

Il faut savoir, qu’en moyenne, les anorexiques perdent au moins 15 % de leur poids normal ce qui peut causer des troubles du comportement et des troubles cycliques appelés « aménorrhée » (absence de menstruations).

Pour les cas les plus graves, l’hospitalisation pour une re-nutrition par gavage est la seule solution et nécessite parfois une séparation du milieu familial.

L’intervention des médecins, nutritionnistes, psychiatres est alors indispensable pour retrouver une prise de poids régulière.

Malheureusement le taux d’échec du traitement est présent. Environ 10 % des anorexiques meurent des suites de leur maladie soit par dénutrition ou par suicide.

L’anorexie : un mal exclusivement féminin ?

Même si ces troubles sont considérés comme féminins, certains hommes sont également touchés et cette tendance gagne du terrain touchant désormais toutes les couches de la population.

De plus, c’est une maladie qui touche des adolescents de plus en plus jeunes puisque certains spécialistes affirment avoir rencontrés des patients anorexiques âgés d’à peine 8 ans !

Trop souvent gardée secrète, la majorité des adolescentes préfèrent s’enfermer dans le déni de cette maladie, ce qui entraine une dégradation de leur état de santé mentale et physique.

Un site contre l’anorexie vient d’ être ouvert en ligne par des psychologues afin d’aider les gens :)

L'anorexie    L'anorexie

Carolina reston avant et après
Pour vous illustré les conséquences de l’anorexie, je vais vous donner en exemple le mannequin Ana Carolina Reston :

Elle s’appelait Ana Carolina Reston et remporta un concours de beauté à l’âge de 13 ans. Très vite, elle voulu gagner en célébrité mais les grands couturiers refusaient de l’embaucher. « Tu es trop grosse donc tu ne peux pas porter nos collections » disaient-ils. Ana Carolina a donc décidé de suivre un régime draconien pour perdre du poids. Les kilos s’en allaient à une vitesse phénoménal mais sa ne lui suffisait pas. Rapidement, elle fut hospitalisée pour anorexie mental. Elle ne pesait que 40 kg pour 1m74. Son IMC (indice de masse corporel) était de 13,4. Il était en dessous de la limite « famine » fixée à 16 par l’Organisation mondiale de la santé !! A cause de son régime composé uniquement de pomme et de tomate, ses reins lâchèrent. Elle fut emportée par une infection urinaire le 16 novembre 2006 alors qu’elle n’avait que 22 ans…

Ana Carolina Reston n’est pas la seule !
Dans le monde de la mode, il est très dur d’échapper à l’anorexie… Beaucoup de mannequin lutte contre l’anorexie de nos jours (par exemple, Gemma Ward).

L’anorexie est un trouble du comportement alimentaire qui touche 1 à 2% des femmes. Cette maladie concerne essentiellement les jeunes filles de 12 à 20 ans, mais peut apparaître dès l’âge de 9 ou 10 ans. Les garçons sont moins touchés (9 anorexiques sur 10 sont des filles).

 

Pour ne pas vous laisser déprimer , je conclus cet article sur une note d’ humour , vous m’ en pardonnerez j’espère la futilité