La colonne vertébrale : son fonctionnement et son rôle

colonne-vertebrale1

La colonne vertébrale : son fonctionnement et son rôle

Le mal de dos, souvent surnommé tour de rein, compte parmi les problèmes de santé chroniques les plus fréquents . Savez-vous qu’il existe plusieurs types de maux de dos? Pour la plupart des gens, il est facile de confondre les problèmes liés à une cervicalgie, une dorsalgie ou une lombalgie. Afin de mieux comprendre ces différents problèmes, voici un bref aperçu du fonctionnement et du rôle de la colonne vertébrale.

 

La colonne vertébrale

 

La colonne vertébrale soutient la tête, le tronc et l’ensemble du squelette humain. Ce câble osseux est en fait une chaîne de 24 os appelés vertèbres.

 

La colonne vertébrale comporte de nombreuses articulations permettant le soutien et la mobilité. Dans ces articulations se trouvent des « coussins » remplis de liquide appelés disques intervertébraux. Ces disques permettent d’absorber les chocs et de protéger la colonne des traumatismes.

 

Les facettes articulaires sont d’autres articulations situées à l’arrière de la colonne. Elles ont pour fonction de diriger le mouvement des vertèbres. Les blessures à ces articulations sont les plus communes et représentent 75% des douleurs au dos.

Type de vertèbres

 

Les vertèbres sont caractéristiques en fonction de leur position, de leur forme et de leur fonctionnement. Les sept premières vertèbres, en partant du haut, sont dites cervicales (C1 à C7). Ces os légers assurent une amplitude maximale de mouvement et de souplesse.

 

Les douze vertèbres suivantes forment la partie centrale, ou thoracique, de la colonne vertébrale (T1 à T12). Situées dans la partie supérieure du dos, chacune des vertèbres dorsales s’articule à une côte. Finalement, situées dans le bas du dos, les cinq vertèbres lombaires, plus massives, portent le poids de la tête et du tronc (L1 à L5).

La moelle épinière

 

En plus du soutien, le rôle le plus important de la colonne vertébrale est la protection de la moelle épinière. Partie principale du système nerveux, la moelle épinière est le système de transmission entre le cerveau et les autres organes du corps. Elle descend le long du canal situé au centre de la colonne et s’échappe par 31 paires de nerfs, qui transportent dans tout l’organisme l’influx nerveux nécessaire au bon fonctionnement de tous les systèmes. Puisque le système nerveux commande, dirige et gouverne toutes les activités du corps, il est essentiel que l’influx nerveux puisse circuler le plus librement possible.

 

Lorsque la colonne vertébrale ne fonctionne pas bien, c’est-à-dire que son alignement ou son mouvement n’est pas adéquat, elle devient une interférence à la libre expression du système nerveux. Une entrave au cheminement de l’influx nerveux à travers le corps peut causer des étourdissements, des torticolis, des maux de dos, des douleurs à la jambe, des blessures à l’épaule et bien d’autres problèmes.

 

Une interférence au niveau des vertèbres cervicales (C1 à C7) peut être la cause de cervicalgie tandis qu’une interférence au niveau des vertèbres lombaire (L1 à L5) serait plutôt la cause de lombalgie. Lorsque cette interférence devient chronique, la possibilité d’irrégularité discale est d’autant plus grande autant au niveau cervical que lombaire.

Le rôle du fitness :

Le fitness peut jouer un rôle salvateur dans bien des situations . En effet , un meilleur placement du bassin , ou un renforcement du haut du dos peut faire toute la différence entre une personne souffrant de son handicap , et une personne vivant avec .

Un renforcement de la sangle abdominale ? C’est bien , mais très insuffisant . Il faut également travailler sur les lombaires , les fessiers , les muscles des hanches , les quadriceps … c’est tout cela réuni que l’ on nomme gainage . Ce terme englobe toute la partie centrale du corps , d’où part chaque mouvements effectués , quels qu’ ils soient .

Le sport ne guérit pas une hernie discale , car rien ne le peut , ni opération chirurgicale , ni quoi que ce soit . Mais un renforcement permet de maintenir les os dans une bonne position et de soulager les articulations . Au final le dos est mieux soutenu et ne fait plus souffrir au quotidien . Si l’hernie discale n’est que peu avancée , il est alors possible de régler le problème grâce à des exercices de décompression de la colonne et a des exercices de renforcement .

Apprenez a vivre sans plutôt qu’ à vivre avec .